Connexion
BÉJA

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XVIII

Megazoom Image Viewer

Les renseignements relatifs aux ruines comprises clans celle carie ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les capitaines Maumené, CLément et Pineat, les lieutenants Éveno, Renault et Ungerer.


11-13. THVNIGABA [PAGVS THVNIGABENSIS] (Aïn-Maabed). Groupes de ruines assez étendues (C. I. L., VIII, p. 1405).

18. Henchir-Negachia. Ruines étendues d'un grand village ; nombreuses pierres de taille et colonnes. Inscriptions (Gagnat, Nouvelles explora­tions, p. 124 ; C. I. L., VIII, p. 1405).

55. Henchir-Touta. Ruines assez étendues. Dans Ie lit du ravin, construction hexagonale à deux étages ; l'étage inférieur est voûté.

61. Ruines. A 500 mètres à l'Est, traces d'exploita­tion minière (à Douar-Douamis).

74 Aïn-Chalou. Grand établissement agricole. Source captée. Réservoir, canalisation (Guérin, Voy. arch., II, p. 38).

78. Henchir-bou-Rouiss. Constructions couronnant deux mamelons escarpés et commandant le passage.

  

 

85. Henchir-es-Srir et Henchir-Oued-Djarou. Restes de fortifications. Barrage. Ruines étendues.

89. Ksar-Mezouar. Centre d'un saltus impérial. Ruines importantes. Enceinte fortifiée. Inscriptions (Moinier, Bull. de l'Acad. d'Hippone, 1883, p. et suiv. ; C. I. L., VIII, p. 1402).

91-92. Groupes d'habitations. Barrage dans l'étranglement du ravin.

101. Henchir-Zatriah. Ruines de nombreuses habita­tions. Citernes. Source captée. Mur d'enceinte. Fragment de sarcophage (?) avec figures.

106. Ksar-bou-Klaïa. Tour romaine, fortin et groupe d'habitations. Puits très profond. Inscriptions (Gagnat et Reinach, Bull. arch. du Comité, 1886, p. 117 ; C. I. L., VIII, p. 1397).

110-111. Henchir-Rmel et Henchir-Ghmin. Restes de trois constructions dont il subsiste encore de grandes arcades (basiliques). Mausolée en blocage (Gagnat et Reinach, Bull. arch. du Comité, 1886, p. 117).

80. Henchir-es-Srir et Henchir-Oued-Djarou. Restes de fortifications. Barrage. Ruines étendues.

89. Ksar-Mezouar. Centre d'un saltus impérial. Ruines importantes. Enceinte fortifiée. Inscriptions

127. Sur un plateau, restes d'un ancien camp retranché, de forme rectangulaire. « Les faces Nord-Ouest et Est sont intactes et comportent des fossés de 20 mètres de largeur sur 3 mètres de profondeur. La face Sud se compose d'un terre-plein avec traces de murs. Des vestiges de tours et de constructions en pisé se voient çà et là à l'intérieur. » L'origine antique de ce camp n'est pas hors de doute (Vincent, Bulletin de l'Acad. d'Hippone, 1884, p. 41 ; Tissot, Comptes rendus de l'Acad. des Inscr., 1884, p. 71).

128. VAGA [COL. SEPTIMIA] ; après Justinien, THEODORIAS (Béja). Ville autrefois très importante. Une partie de l'enceinte byzantine de la ville subsiste encore ; 23 tours Ia flanquent. Basilique, transformée depuis en grande mosquée. Source qui faisait partie jadis d'un établissement romain. Piscine (voir la figure) (Guérin, Voy. II, p. 38 et suiv. ; Tissot, Géogr., II, p. 302 et suiv. ; Vincent, Bull. de l'Acad. d'Hippone, 1884, p. 23 et suiv. ; C. I. L., VIII, p.. 154, et 1398 ; Diehl, Rapport sur deux missions archéologiques dans l'Afrique du Nord, p. 130 et suiv., pl. XX et suiv.).

Un peu au Nord-Est de la ville existe une grande nécropole phénicienne qui a été fouillée avec fruit (Durrafourg, Bull. de la Soc. de Géogr. de Lille, 1885, p. 222 et suiv., cf. pl. 1 à VII ; Gagnat, Rev. Arch., 1887 (I) p. et suiv., pl. III et IV).

131. Aïn-Labrel, Henchir-el-Faouar. Vestiges nombreux et importants. Enceinte byzantine. Vestiges d'aqueduc, ruines d'édifice circulaire. Source captée. Inscriptions (Gagnat, Nouvelles explorations, p. 120 et suiv.).

135. Pont sur l'Oued-Béja (Roule de Vaga vers Thuburbo Minus) (Gagnat, Nouvelles explorations, p. 120).

162-163. Zaouia-Sidi Abdeli et Sidi-Amara. Ruines d'habitations entourées d'un mur d'enceinte.