Connexion
BOU ARADA

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XXXIV

Megazoom Image Viewer

Les renseignements relatifs aux ruines comprises dans cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les capitaines Dessort et Millot, les lieutenants Brunei, Eydoux, Jourdain, Lanty, Pouy et Soulaire.


 

10. Henchir-Chiai. Pierres de taille et blocage sur une vaste étendue, alignements de murailles, citernes, vestiges d'aqueduc.

12. Henchir-Zeboudj. Un certain nombre de pierres de taille. Citernes.

16. Henchir-el-Krima. Ruines étendues. Citernes. Mausolée.

21. SVLVLOS [MVN - SEPTIMIVM AVRELIVM SEVE. RIANVM APOLLINARE SVLVLITANVM] (Bir-el-Ach.) Ruine importante. Nombreuses citernes. Vestiges d'aqueduc vers une source située au Sud (Aïn-Sfaï). Temple transformé plus tard en forteresse. Pont. A six kil. au Nord est le Bir-Abdalia, où ont été trouvées des inscriptions portant aussi l'ethnique Sululos ; c'était une dépendance de la ville principale (J. Poinssot, Bull. des ant. afr., 1885, p. 92 ; Bull. arch. du Comité, 1902, p. 435 ; Cagnat, Gauckler, Sadoux, Les temples païens de la Tunisie, p. 106 ; Tissot, Géogr., II, p. 598 ; C. I. L., p. 2270 et 2418).

22. Henchir-el-Oust. Agglomération importante.

33. Exploitation agricole.

34. Exploitation agricole.

39. Henchir-el-Ksour. Construction de 5m sur 6m sur un mamelon voisin des ruines. Citernes.

42. Sibi-bou-Lebda. Agglomération rurale. Citernes.

44- Henchir-es-Serriah. Exploitation agricole.

45. Henchir-el-Kelkr. Ruines assez étendues. Colonnes. Citernes.

50. Henchir-Nasseur (Henchir-el-Abd). Nécropole avec tombes ornementées (J. Poinssot, Bull. des ant. afr., 1883, p. 313 et suiv. ; Bull. arch. du Comité, 1894, p. 350 ; C. I. L., p. 1262 et 2411).

51. AVITTA BIBBA [MVN.] (Bou-Ftis). Ville importante. Deux portes monumentales, deux temples, une citadelle byzantine, trois mausolées (Antinori, Lettere sulla Tunisia, p. 339 et suiv. Guérin, I, p. 428 ; J. Poinssot, Bull. des Ant, afr., 1883, p. 306 ; Cagnat, Gauckler, Sadoux, Les temples païens de la Tunisie, p. 107 ; Tissot, Géogr., II, p. 542, 818 ; Gauckler et Drappier, Enquêtes sur les installations agricoles, I, p. 142 ; C. I. L., p. 100, 1263, 2411).

53. Henchir-Lakrmine. Ruines importantes. Nombreuses constructions. Citernes. Inscriptions (J. Poinssot, Bull. des ant. afr., 1883, p. 315 ; Bull. arch. du Comité, 1885, p. 161 ; Tissot, Géogr., II, p. 596 ; C. I. L., p. 1262).

56. Henchir-Guennara. Tour circulaire voûtée.

58. Henchir-Begar. Maison d'exploitation. Pressoir.

59. Sidi-Ncib. Ruines assez importantes. Colonnes. Débris de poterie.

63. Henchir-Sgueb (Henchir Sguigga ; Henchir Bou Kourneïn). Bâtiments en blocage avec soubas­sements en pierre de taille. Agglomération importante. Citernes, puits, colonnes. Traces d'enceinte. Inscriptions (Guérin, Voy. arch., I, p. 431 ; Bull. arch. du Comité, 1893, p. 229 et suiv. ; C. I. L., p. 103).

66. Henchir-bou-Ajila (Henchir-Snobbeur). Traces d'une enceinte fortifiée. Toute la partie supérieure du mamelon est couverte de vestiges de cons­tructions, nombreux fragments d'architecture. Colonne de marbre rose. Vastes citernes. Inscriptions.

Guérin désigne cette ruine sous le nom de Henchir-bou-Kourneïn (Guérin, Voy. arch., I, p. 430 ; Bull. arch. du Comité, 1893, p. 231 ; 1894, p. 413 ; C. I. L., p. 2420).

68. Restes d'un village.

72. Restes d'une construction (barrages).

74. GENS BACCHVlANA (Bou-Djelida). Restes d'un bourg antique. Enceinte byzantine. Barrage sur l'Oued-el-Aïn ; citernes. Inscriptions (J. Poinssot, Bull. des ant. afr., 1883, p. 293 ; Gagnat, Gauckler, Sadoux, Les temples païens de la Tunisie, p. 36, 80, 93 ; C. I. L., p. 1269012/116).

75. Ruines assez étendues. Nombreuses citernes en carafe. Inscription (Bull. arch. du Comité, 1903, p. 662).

76. Ksar-Hellal. Agglomération assez importante. Nom­breuses citernes, monument de forme elliptique, pont sur l'Oued-Bou-Zid ; fortin byzantin ; chapelle chrétienne sur plan trilobé (Gauckler et Hilaire, Comptes rendus de l'Acad. des Insc., 1897, p. 5, avec figures).

78. Puits romain dans le torrent ; conduite d'eau.

81. Restes d'une exploitation agricole. Pressoirs.

83-84. Restes d'exploitation agricole. Inscriptions (Bull. arch. du Comité, 1903, p. 562).

85. Exploitation agricole. Citernes.

89. Ruines assez étendues. Inscriptions (Bull. arch. du Comité, 1903, p. 560).

93. Bir-ben-Ama. Inscriptions (Bull. arch. du Comité, 1903, p. 196).

94. Henchir-el-Bania (Sidi-bou-Arara). Fortin. Inscrip­tions (Bull, du Comité, 1885, p. 160 ; C. I. L., p. 1268 et 2412).

95. BISICA [MVN - BISICENSE] (Henchir-Bichga). Grandes ruines traversées par un ravin profondément encaissé. Sur la rive gauche, restes de thermes, dont trois portes sont encore debout. De l'autre côté, une esplanade où s'élevaient le Capitole, et deux autres temples, dont un dédié à Vénus (J. Poinssot, Bull. des Ant. afric., 1883, p. 295 ; Bull. arch. du Comité, 1892, p. 307 ; 1894, p. 249 ; 1903, p. 556 ; Cagnat, Gauckler, Sadoux, Les temples païens de la Tunisie, p. 12, 95, 102 ; Tissot, Géogr., II, p. 540 ; Gauckler et Drappier, Enquête sur les installations hydrauliques, I, p. 142 ; C. I. L., p. 1265 et 2411).

97. BIRACSACCAR. [CASTELLVM BIRACSACCARENSIVM]. Ruines en blocage. Chapiteaux, bases de colonnes de travail grossier (Bull. arch. du Comité, 1903, p. 556 ; C. I. L., 2/108).

99. ARADI (Henchir-Bou-Arada). Ruines qui ont été exploitées pour la construction du Bordj de Bou-Arada. Porte monumentale (actuellement la porte d'entrée du bordj). A un kilomètre, Mausolée. Inscriptions (Antinori, Lettere sulla Tunisia, p. 364 ; Guérin, Voy. arch., I, p. 426 ; Bull. arch. du Comité, 1899, p. CXCV et. 161 ; 1903, p. 559 ; 190/1, p. 189 ; 1906, p. CCIV ; Tissot, Géogr., II, p. 696 ; C. I. L., p. 1261 et 2409).

100. Bir-ech-Cheik-Salah. Inscription.

101. Ksar-Brenita. Mausolée.

102. SVCT... [CIVITAS] (Henchir-Brerrita). A un kilo­

mètre du mausolée précédent, ruines d'une ville (J. Poinssot, Bull. des ant. afr., 1883, p. 327 ; Bull. arch. du Comité, 1899, p. 160 ; Tissot, Géogr., II, p. 696 ; C. I. L., p. 1260 et 2409).

104. Henchir-Merah. Deux groupes de ruines. Inscription.

108. Ruines. Inscriptions funéraires (Bull. arch. du Comité, 1903, p. 555).

110. Henchir-er-Raïm, Inscription (Bull. arch. du Comité, 1903, p. 555).

111. API SA MAIVS (Tarf-ech-Chena). Sur la rive gauche de la, rivière, grande enceinte byzantine. Restes de monuments publics dans l'intérieur ; peut-être une église (Guérin, Voy. arch., I, p. 425 ; Bull. arch. du Comité, 1893, p. 235 ; Tissot, Géogr., II, p. 818 ; Gauckler et Drappier, Enquête sur les installations hydrauliques, I, p. 141 ; C.I.L., p. 97, 979, 1260, 2407).

112. VICVS HATERIANVS (Henchir-Zenngfou, Mechta-en-Naja). Ruines importantes. Deux groupes distants de 700 mètres. Le premier offre Ies restes d'une enceinte fortifiée de 40 mètres de côté ; débris de monuments divers. Le second (Sidi-Nasseur-Allah) est plus considérable. Mausolée ; pierres tumulaires. Inscription donnant l'ethnique (C. I. L., p. 2343).

115. Henchir-M'himès (Henchir-el-Hadjar). Ruines peu importantes. Inscription (J. Poinssot,  Bull. des Antiq. afr., 1883, p. 313 ; C. I. L., 12314).

117. TEPELTE [MVN - TEPELTENSE] (Henchir-Belaïet). Restes d'une ville. Vestiges de plusieurs monuments publics, en particulier, deux temples (J. Poinssot, Bull. des ant. afr., 1883, p. 316 ; Cagnat, Gauckler, Sadoux, Les temples païens de la Tunisie, p. 116 ; C. I. L., p. 1261).

124. THIBICA [MVN.] (Bir-Magra). Restes d'une ville de cinq kilomètres de circonférence. Nombreux monuments écroulés. Temples dont un dédié à Esculape ; un autre temple ou un mausolée (Guérin, Voy. arch., II, p. 360 ; Bull. arch. du Comité, 1893, p. 233 ; Gagnat, Gauckler, Sadoux, Les temples chrétiens de la Tunisie, p. 124 ; Tissot, Géogr., II, p.  606 ; C. I. L., p.  96, 979).