Connexion
EL ARIANA

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XIII

Megazoom Image Viewer

EL ARIANA [1]


Les renseignements relatifs aux ruines indiquées sur cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les capitaines Cauchois, Flick, Lachouque, Meauzé, Sauret, Soulié, MM. les lieutenants de Beaupré, Tantot.


6. Plusieurs chambres voûtées bien conservées.

8. Sidi-Atman-el-Hadid. Ruines. — On y a trouvé une statue de terre cuite (Bull. arch. du Comité, 1892, p. 210 et suiv.) et un milliaire (Ibid., 1891, p. 195).

14. Pierres taillées. Chapiteau en marbre.

24. Assise circulaire en pierres de taille ; puits.

27. Grosses pierres de taille, colonne ; briques avec sujets figurés.

29. Id.

37. AD GALLVM GALLINACEVM (Sebbala). Ancienne station de la voie de Carthage à U tique (Tissot, Géographie comparée de l'Afrique, II, p. 56 ; de la Blanchère, Bull. archéol. du Comité, 1887, p. 443).

38. Quelques pierres ; briques avec sujets figurés.

42. Quelques pierres ; ovale en maçonnerie (2m sur 4). Citerne.

48. Centre romain de quelque importance. — Colonnes de marbre ; pierres travaillées ; inscriptions (Bull. arch. du Comité, 1891, p. 196 et 197).

50. Poste d'observation au sommet du Djebel-Mergueb. Non loin de là, le bordj Bou-Djaoua est fait avec les ruines d'un autre poste militaire (de la Blanchère, Ibid., 1887, p. 444).

55. Ruines d'une grande maison en pierres taillées (15m de long sur 10m de large). Les montants de la porte sont encore en place.

57. Ruines de l'aqueduc qui amenait à Carthage les eaux du Djebel-Zaghouan.

58. Id.

60. Id.

61. Vestiges d'un ancien aqueduc souterrain qui venait se réunir à celui de Carthage.


 

Notes


[1] Nous avons indiqué sur cette carte les différents lits successifs de la Medjerda (BAGRADA), tels qu'ils se distinguent encore sur le terrain. (Cf. sur cette question, Tissot, Bassin du Bagrada, p. 104 et suiv. ; de la Blanchère, Bull. arch. du Comité, 1887, p. 441 et suiv.)