Connexion
GROMBALIA

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XXIX

Megazoom Image Viewer

Les renseignements relatifs aux ruines indiquées sur cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les capitaines Corniot, Le Breton, Vidal, et MM. les lieutenants Corbière, Gros, Prévost et Vibert.


 

1. Henchir-Kbar. Ancien puits, entouré de blocage.

3. Construction rectangulaire de 30 mètres de côté, sur 40, entourée d'un large fossé.

6. Henchir-ben-Souila. Fondations (pierres de taille et blocage) d'un édifice rectangulaire.

13. Henchir-el-Adjema. Construction rectangulaire de 15 mètres sur 20. Citernes. Traces d'habitations.

14. Henchir-Ouksebi. Deux puits romains carrés. Voûtes effondrées.

22. Henchir-Cherigui. Construction rectangulaire. Voûtes bien conservées.

25. Henchir-Sidi-ben-Nour. Ruines d'un kilomètre carré ; la ville était alimentée jadis par l'eau de la source d'Aïn-Guerra, qu'un aqueduc y amenait. Inscriptions (Schmidt, Bulletin des Antiquités africaines, I, p. 202 et suiv. ; C. I. L., VIII, p. 1277).

26. Aïn-Begra. Ferme française bâtie avec les matériaux d'un établissement romain. L'aqueduc déjà cité (1500 mètres de long) y conduisait l'eau de l'Aïn-Guerra. « Peut-être était-ce une laverie servant au triage du minerai du Djebel-Ressas » (Capitaine Vidal).

27. Exploitation du Djebel-Ressas. Quelques puits verticaux, d'une grande dimension ; les travaux romains paraissent avoir été faits surtout à ciel ouvert (Haupt, dans la Berg und Hüttenmannische Zeitung, 1883, p. 290 et suiv., 305 et suiv. ; Tissot, Géographie comparée de l'Afrique romaine, I, p. 256).

39. NEPHERIS [CIVITAS] (Henchir-Bou-Beker). Restes de constructions, en particulier dune tour. Citernes. Traces d'une enceinte. Inscriptions. (Cosmos, 14 septembre 1889, p. 186 ; Comptes rendus de l'Académie des Inscriptions, 1889, p. 206 ; Bull. du Comité, 1889, p. 269 et suiv. ; C. I. L., VIII, p. 1275).

48. Citernes voûtées et souterraines, près de l'Oued-bou-Abid.

53. Ksar-el-Djema-Djir. Restes d'une enceinte considérable.

56. Traces d'un barrage sur le ravin (hauteur 1m,20, longueur actuelle 50 mètres environ).

70. Aqueduc à section étroite qui amenait l'eau du Chabet-el-Kelbia dans un réservoir long de 10 mètres.

75. Hamadet-el-Ksar. Trace de construction ellipsoïdale.

91. Henchir-en-Nabza. Construction carrée de 20 mètres de côté ; les murs ont encore 2 mètres de hauteur.

92. Henchir-Aïn-el-Begra. Pan de mur, ruines d'un mausolée ( ?).

98. Henchir-Douamis. Grande citerne de 80 mètres sur 30, remise à neuf par la société minière de Cagliari. Restes d'un fortin qui commandait la route de Tunis à Hammamet.

111-115. Henchir-ben-Aiech. Nombreuses pierres détaillé. Vestiges de mosaïques.

131. CILIBIA ? (Henchir-Kelbia). Citernes près de la ferme arabe de Kelbia (l'une est circulaire et mesure 20 mètres de diamètre, l'autre rectangulaire : longueur 20 mètres ; largeur 1m,5o ; profondeur 4 mètres). Dans la forêt d'oliviers, enceinte byzantine de 40 mètres de long (Guérin, Voy. arch., II, p. 203 ; Tissot, Géogr., II, p. 142 ; C. I. L., VIII, p. 120).

132. Sidi-bou-Bekri. Tombeaux anciens creusés dans le roc, au pied du marabout.

133. Barrage naturel de 10 mètres de hauteur : sur la rive gauche, aqueduc qui amenait l'eau dans un puits et de là dans une citerne. Longueur de l'aqueduc depuis la prise d'eau en amont de la cascade : 600 mètres.

134. Beled-Belli. Ancien bourg auquel a succédé un village moderne bâti avec ses débris. Inscriptions (Guérin, Voy. arch., II, p. 267 ; C. I. L., VIII, p. 122).

149. AD MERCVRIVM ? (Beled-Djedeida). Restes antiques recouverts par des ruines arabes modernes. Citerne. Mausolée dont les soubassements ont servi à élever une mosquée. Inscriptions (Guérin, Voy. arch., II, p. 268 ; Tissot, Géogr., II, p. 129 ; Saladin, Rapport de mission, I, p. 2 ; C. I. L., VIII, p. 122).

162. Henchir-el-Ksour. Ruines étendues. Citernes.

164. Henchir-el-Ksir.  Id.

176. Henchir-Afnia. Gros blocs de pierres. Citernes.

178. Henchir-Beni-el-Djehala. Deux grandes agglomérations de ruines, celle du col de Sidi-Gherib et celle du douar d'El-Hadj-Ali.

191. Henchir-Faouara. Trace d'enceinte byzantine. Mausolée en forme de tour, remanié postérieurement (Guérin, Voy. arch., II, p. 205).

199-200. Henchir-Ben-Assen. Constructions arabes faites de débris antiques. Restes de constructions romaines. Piscine. Mausolée rectangulaire. Inscriptions inédites.

205. TVBERNVC [MVN] (Henchir-Aïn-Tebornok). Ruines assez étendues. Grande construction dont trois faces sont encore à peu près intactes. (Voir la vue annexée). Les restes romains et byzantins ont été recouverts au XVe siècle par des constructions arabes (Guérin, Voy. arch., II, p. 204 ; Tissot, Géogr., II, 142 ; C. I. L., VIII, p. 121).

 

219. VINA [MVN. AVRELIVM] (Henchir-el-Maden). Grandes ruines ; vestiges d'amphithéâtre (voir la carte de Nabeul).

227. Henchir-Snimât. Nombreuses pierres de taille. Pressoirs à canal circulaire.

230. Bir-Turki. Grande citerne.

236. Henchir-Sidi-abd-Allah. Ruine assez étendue. Citernes. Pressoirs cylindriques.

241. Henchir-Hamidan. Petit bourg. Citernes.

261-263. Henchir-el-Atrach. Divers gisements de ruines ; restes d'aqueduc descendant vers Djedi.

270. Bir-el-Gahem. Puits romain carré.