Connexion
KAIROUAN

Megazoom Image Viewer

   Les renseignements relatifs aux ruines comprises dans cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les lieutenants Bassot, Hullot de Collart, de Kermabon, Lachèvre et Roumeguère.


 

14. Henchir-el-Assoued. Pierres jonchant le sol sur une grande étendue.

19. Henchir-Mazrouaï. Ruines d'un village ; pierres de taille en grand nombre.

43 et 44. Henchir-Tsemade et Henchir-Smied. Ruines nombreuses indiquant la présence d'un village agricole avec pressoirs à huile d'olive.

49. Aqueduc de Cherichira, conservé sur une largeur de plus de 2 kilomètres ; deux conduites superposées, l'une de 0m,40 de largeur, l'autre, la supérieure, de 0m,80 ; les deux conduites se séparent après l'Oued-el-Monta et continuent lune à flanc de coteau, l'autre en longeant le bas des pentes (J. Poinssot, Bull. des antiq. africaines, II, p. 156 ; Lachèvre, dans Gauckler, Enquête sur les installations hydrauliques, I, p. 277).

57. Citerne carrée de 15 mètres de côté. Ensemble de chambres et de citernes (Lachèvre, Installations hydrauliques, I, p. 275).

79. Henchir-Fquirine. Fortin élevé d'environ 2 mètres au-dessus du sol.

86. Sabra. Emplacement d'une ville arabe qui passe pour avoir été très importante ; aucun vestige. On a voulu, à tort, y placer une ville romaine : Vicus Augusti. (Guérin, Voy. arch., II, p. 335 ; C. I. L., VIII, p. 19 et 925 ; Tissot, Géogr. de l'Afrique, p. 607 ; Cf. R. Cagnat, Explorations en Tunisie, II, p. 21 ; Cagnat et Saladin, Voyage en Tuni­sie, p. 115).

87. Henchir-el-Ouibah. Constructions hydrauliques importantes. Vaste réservoir à ciel ouvert de 100 mètres sur 180 ; canalisation en tubes de poterie, réservoirs secondaires (Enquête sur les installations hydrauliques, 1, p. 268).