Connexion
KELIBIA

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XVI

Megazoom Image Viewer

Les renseignements relatifs aux ruines indiquées sur cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. le capitaine Vuillemin, les lieutenants Artus, Faure, Lallemand et Louis.


2. Mennzel-bel-Gassem. Ruines d'une petite ville (peut-être la MEGALOPOLIS de l'expédition d'Agathocle ?). Traces d'enceinte ; restes d'une église chrétienne.

Les murs s'élèvent encore, par endroits, à deux mètres au-dessus des sables ; on y remarque des citernes et des débris de mo­saïques. Au nord des ruines, une petite nécro­pole, à côté d'une puissante construction qui fut, sans doute, l'acropole.

8. Douamis-et-Trok. Ruines d'un petit village ; les murs des maisons sont assez bien conservés.

9. Kerkouane. Ruines d'un village ; au milieu, restes d'un édicule voûté, terminé en abside et mesurant 2m,50 de large sur 3m,50 de long. Le sol est cimenté. Les parois latérales sont percées, à 1m,50 au-dessus du sol, de deux fenêtres voûtées, mesurant 0m,80 sur 0m,50. L'abside est percée aussi d'une fenêtre de 1m,70 sur 0m,60. La hauteur de l'édifice, sous voûte, est d'environ 3m,50.

A proximité de cette construction, quelques tombeaux.

14- Ruines d'un village important, sur le bord d'une petite falaise.

16. Constructions en blocage ; nombreux débris de poteries.

22. Pierres taillées ; chapiteau ; citerne.

26. Ruines d'un village. On y remarque les restes d'un aqueduc à ciel ouvert, qui amenait les eaux du Djebel-Ouazdra.

28. Henchir-Krerba. Plusieurs tombeaux antiques près d'un ancien village.

29. Nombreuses pierres taillées, en partie utilisées par les Arabes comme parc à bestiaux.

67. CLVPEA (Kelibia). Sur le bord de la mer, on distingue encore les restes de quais magnifiques et de moles. Le mamelon sur lequel était construite l'ancienne acropole a 84 mètres de hauteur (et non 150 mètres, comme le dit Tissot), au-dessus du niveau de la mer. Au centre de la citadelle, réduit rectangulaire, flanqué de tours aux angles ; au-dessous de profondes citernes (Guérin, Voy. arch., II, p. 229 et suiv. ; Tissot, Géogr., II, p. 135 ; C. I. L., VIII, p. 128).

46. A3 kilomètres au nord de Kelibia, près de carrières romaines signalées par Guérin, ruines d'un vaste édifice avec un portique.

47. Nombreuses pierres taillées ; ruines d'un édifice important, avec portique.

52 et 53. Henchir-ben-Kremis ou El-Golea. Ruines considérables, exploitées comme carrière par les indigènes. La ruine appelée El-Golea, sur un éperon, à l'est, était la citadelle de la ville ; on y a relevé deux fragments d'inscriptions monumentales.

54. Aïn-Harouri. Chambres funéraires creusées dans le roc, sur la rive droite du ravin. Dans le voisinage, pierres sculptées et restes de con­structions importantes. Tombeaux puniques ; sarcophage romain avec inscription (Guérin, Voy. arch., II, p. 236 ; C. I. L., VIII, p. 128).

72. Henchir-Menzel-Yahia. Ruines étendues ; débris de constructions en blocage.