Connexion
LA GOULETTE

Megazoom Image Viewer

   Les renseignements relatifs aux ruines comprises dans cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

M. le capitaine Hairon, les lieutenants Lachouque, Delaunay, Maumené et Corbières.

Ils ont été complétés par :

M. Gauckler, Inspecteur du service des Antiquités de la Régence de Tunis.


 

2. MAXVLA [COLONIA MAXVLA] (Radès). Traces d'un établissement romain considérable ; réservoirs, chapiteaux, fûts de colonne, débris de frise, statue. Inscriptions (Tissot, Géographie comparée de l'Afrique romaine, II, p. 113 ; C. I. L., VIII, p. 131 et 1284.)

3 et 4- Traces de pont.

5. CIVITAS NARONITANA - AQVAE PERSIANAE ? (Hammam-Lif). Dédicaces à Saturne, à Esculape. (Tissot, Géogr., II, p. 127 et suiv.) Inscription encastrée dans l'abreuvoir de Bordj-ben-Chaâban (ibid., p. 127). Synagogue de I'époque romaine avec inscription et mosaïques (Ibid., p. 127 ; C. I. L., VIII, p. 1283.)

8. Temple de Salurnus Balcaranensis ; sanctuaire antique sur la crête occidentale du Djebel-bou-Kournine (Toutain, Mélanges d'archéologie et d'histoire publiés par l'École française de Rome, XII (1892), p. 1 et suiv.)

9. AD AQVAS (Bordj-Sebbalat). Bornes milliaires de la voie de Carthage à Hadrumète ; citernes, bassins, fontaine romaine, canaux d'irrigation, fûts de colonnes, chapiteaux. (Tissot, Géogr., II, p. 125 et suiv. ; Gauckler, Revue tunisienne, 1894, p. 50 et suiv.)

10. Sur un contrefort de la montagne, ruines d'un fort, commandant l'entrée du défilé qui conduit à la vallée du Khanguet-el-Hadjaj et à Neferis.

11. Dans la plaine, sur le bord de la voie romaine, ruines d'un temple ; corniches et chapiteaux ; dédicace à Saturne. Ce point, ou le précédent, représente peut-être la ville de GVMIS que l'on a placée aussi à Sebbalat-el-Bey. (Géogr., 1, p. 174 ; II, p. 140. ; Gauckler, loc. cit.)

13. Soliman. Inscriptions (Guérin, Voyage archéologique, II, p. 199 ; C. I. L., VIII, p. 119.)

15. CARPIS [COLONIA IVLIA] – AQVAE CARPITANAE (Henchir-Mraïssa). Amphithéâtre. Inscriptions. (C. I. L., VIII, p. 130 et 1283.)

17. Puits et citernes romaines appropriées par les Arabes pour l'usage du bordj. Dans le puits, deux arcades romaines encore en place.

18. Grand bassin de 15 mètres de côté environ. Auprès du bassin, un fragment d'aqueduc qui se dirige vers la plaine.