Connexion
MATEUR

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XII

Megazoom Image Viewer

Les renseignements relatifs aux ruines comprises dans cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les capitaines Flick, Meauzé, les lieutenants Barraud, Bussy, Tinel, et Le sous-lieutenant Tantot


 

7. Fragments de colonnes.

8. Mateur, [OPPIDVM MATERENSE]. Débris de la ville antique employés dans les constructions mo­dernes (Guérin, Voyage archéologique, II, p. 33 et 34 ; Tissot, Géographie comparée de la province romaine d'Afrique II, p. 286 et 287 ; C. I. L., VIII, p. 153).

10. Grosses pierres taillées. Restes de plusieurs maisons.

11. Quelques pierres taillées. Pan de mur.

19. Ruines analogues aux précédentes. Chambre voûtée. Pan de mur. Fossés.

20. Puits romain très bien conservé. Pan de mur.

21. Puits romain. Deux moulins à huile. Grosses pierres taillées couvrant la surface d'un carré de 10 mètres de côté.

23. Restes d'un certain nombre de maisons. Grosses pierres taillées.

31. Quelques maisons ; trois chambres voûtées ; gros blocs de maçonnerie.

32. Grand nombre de pierres taillées. Deux pans de mur en petit appareil.

34. Grosses pierres taillées couvrant la surface d'un carré de 30 mètres de côté environ.

36. Restes d'un grand nombre de maisons. Grosse colonne.

37. Trois petites constructions voûtées. Nombreuses pierres taillées.

42. Quelques colonnes.

60. Puits romain bien conservé. Restes de maisons.

65. Nombreux pans de murs.

76. Fragments de colonnes.

79. Aïn-Tachegga. Muraille ancienne, faisant face à Mateur, flanquée de deux tours rondes. Ruines assez étendues ; voûtes en blocage, débris de colonnes. Pan de mur avec niche demi-circulaire au sud-ouest des tours ; au sud restes d'un grand édifice (Barry, Bull. arch. du Comité, 1886, p. 485 et 486 ; C. I. L., VIII, p. 1392).

94. Ruines détours. Grosses pierres juxtaposées sans mortier.

100. Restes de maisons. Pans de murs. Colonnes.

103. Restes de maisons. Colonnes.

106. Grand pan de mur. Ruines d'une ferme importante.

109. Henchir-Karrouba (Krerrouba). Ruine assez étendue. Mosaïques grossières.

117. Henchir-ben-Kebrane. Pierres taillées. Voûtes. Fûts de colonnes. Puits romain.

122. Restes assez importants d'un groupe de maisons ; les rues du village sont encore reconnaissables à la direction des montants de portes des habitations.

123. Belles pierres taillées, sur un plateau, au point de jonction de nombreux chemins qui paraissent d'origine romaine.

126. Douar-el-Kseïba. Etablissement romain important autour de trois sources. Moulins à huile ; arches de pont ou restes d'aqueduc ; pans de mur ; chambres funéraires creusées dans le roc.

130. Aïn-Targuellache. Etablissement assez important. Barrage sur un ravin. À 2 kilomètres à l'est, construction circulaire de 25 mètres de diamètre.

146. Djebel-Basina. Excavation murée de 2m,50 d'ouverture.

147. Fontaine romaine bien aménagée.

150-151. Henchir-Behaia. Ruine de 500 mètres de superficie autour de deux sources. Edifices ruinés dont l'un, voisin d'une des sources, est considérable. Sur la hauteur qui domine le douar : pressoir à huile, peut-être antique, à côté duquel est l'ouverture d'un souterrain ; voûte en blocage ; sarcophages taillés dans le roc ; chambre funéraire creusée dans le flanc de la colline ; carrière où l'on voit encore les excavations cylindriques laissées par les colonnes qui en ont été extraites (Guérin, Voy. arch., II, p. 35 ; Barry, Bull. arch. du Comité, 1886, p. 484 et 485 ; cf. 1891, p. 195 et 196, nos 7-11. C. I. L., VIII, p. 1392).

156. Grand puits romain.

157. Source antique bien aménagée.

159. Aïn-el-Karia. Nombreuses pierres taillées ; ruine assez étendue.

172. Aïn-Matouia. Ruines très étendues ; trace d'enceinte en grand appareil ; débris de colonnes ; puits.

173. Etablissement assez important. Fûts de colonnes.

174. Grandes citernes.

175. Enceinte rectangulaire de 50 mètres de côté.

178. Citernes.

186. Henchir-Feritissa. Restes d'édifices. Une colonne de 60 centimètres de diamètre.

190. Henchir-Toubia. Puits.

202. Établissement agricole. Moulin.

220. Henchir-el-Teldja. Grottes. Nombreuses pierres taillées. Trois chambres funéraires.

223. Puits.

225. CHINIAVA [CHINIAVENSES PEREGRINl]. Henchir-Guenba. Ruines d'une grande étendue. Voûtes en blocage. Nombreux pans de mur dont un, de 16 assises, a 4 mètres de hauteur. Pont ruiné sur l'Oued-Guenba. Cascades dans la rivière paraissant des restes de barrages romains. Grande tour ronde en blocage élevée dans le lit même du torrent contre la berge de la rive droite. D'après M. Barry, un petit canal, creusé dans le roc, y aurait amené l'eau de la rivière. Sarcophages dans le rocher ; chambres funéraires (Guérin, Voy. arch., II, p. 36 ; Barry, Bull. arch. du Comité, 1886, p. 488 et suiv. ; cf. Ibid., 1891, p. 197, n° 15).

234. Henchir-bou-Traba. Vestiges de constructions. Colonne.

235-236. Carrière antique.

260. Restes de constructions. Briques avec sujets en relief.

262. Ruine assez étendue.

263. Fontaine. Restes d'habitations.

265. Pans de murs. Chambres funéraires.

277. Carrières.

278-281. Henchir-Abd-el-Bacet. Restes d'une ville dont les ruines couvrent une étendue assez consi­dérable. Près de la Zaouia, édifice en blocage ; dans le douar, un long mur également en blo­cage, bien conservé, percé d'une ouverture ; au nord de la koubba, grande citerne voûtée ; restes d'une forteresse de basse époque (Barry, Bull. arch. du Comité, 1886, p. 490 et suiv. ; C. I. L., VIII, p. 1392).

282. Restes d'aqueduc.

285. Centre important. Plusieurs maisons dont une bien conservée.

293. THVBBA (Henchir-Chouégui (Schuiggui) ou Henchir-Tobba). Système de citernes bien conservé, alimenté jadis par un aqueduc venant du Djebel-Ensârin, utilisé aujourd'hui comme caves par les propriétaires du terrain. Débris de colonnes (Tissot, Géogr., II, p. 296 et suiv. ; Cagnat et Reinach, Bull. du Comité, 1886, p. 100 et suiv. ; C. I. L., VIII, p. 1387.)

298. Henchir-Aouraou. Nombreuses pierres de taille.

299. Colonne de 2 mètres de hauteur.

300. Henchir-Guenazia. Pan de mur. Fontaine.

306. VAZ... (Henchir-Badjarj. Ruines d'au moins 1 kilomètre de long, sur un éperon rocheux. Restes de constructions militaires de basse époque. Débris d'un mausolée dans la plaine (Cagnat et Reinach, Bull. du Comité, 1886, p. 104 et suiv., Tissot, Géogr., II, p. 299 et suiv. ; C. I. L., VIII, p. 1393).