Connexion
MEDJEZ-EL-BAB

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XXVII

Megazoom Image Viewer

   Les renseignements relatifs aux ruines comprises dans cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. le capitaine Piou, les lieutenants Anthoine, Colombat, Eveno et Péan.

Ils ont été complétés par :

M. Gauckder, directeur des Antiquités de la Tunisie.


 

6. Sidi-Nasseur. Ruines d'un petit centre antique (C. I. L., VIII, p. 164).

12. Sidi-Saïd. Ruines dune agglomération urbaine. Débris de monuments publics. Basilique chrétienne d'où a été extraite une mosaïque absidiale transportée au musée du Bardo. (La Blanchère et Gauckler, Catalogue du musée Alaoui, p. 23, série A, n° 99 et fi g). Inscription. M. le capitaine Piou y place la station d'ELEPHANTARIA ; c'est aussi à peu près l'identification que propose Tissot : Sidi-Djedidi (Tissot, Géogr., 11, p. 249).

17. Henchir-el-Aouïlia. Ruines d'une construction circulaire maintenue par 12 contreforts (diamètre : 241 mètres).

19. MEMBRESSA (Medjez-el-Bab). Tire son nom Arabe d'un arc de triomphe, aujourd'hui complètement détruit, mais qui existait encore il y a quarante ans ; iI formait la tôle du pont qui donnait accès dans la ville (voir le croquis ci-joint extrait d'une aquarelle du comte Filippi, conservée à la bibliothèque de Turin ; calque exécuté par M. Letaille). Restes insignifiants d'un fort byzantin. Inscriptions (Guérin, Voy. arch., II, p. 172 ; Tissot, Géogr., II, p. 325 et suiv. ; C. I. L., NUI, p. 162 et 1440).

 

21. Henchir-Zarzah. Ruines assez étendues. Traces de grands édifices ; enceinte rectangulaire.

28. THISIDVVM [OPPIDVM THISIDVENSE] (Crich-el-Oued). Nombreux restes antiques employés dans les constructions du village moderne. Pont romain sur la rive de l'Oued-el-Hamar. Par suite du déplacement du lit du torrent, ce pont est maintenant isolé sur la rive droite (Guérin, Voy. arch., U, p. 182 et suiv. ; C. I. L., VIII, p. 1 436 ; Tissot, Géogr., Il, p. 325 ; Cagnat et Gauckler, Mon. histor. de la Tunisie, 1, p. 44 et 58).

42. Henchir-ed-Driass. Ruines très étendues mais sans caractère. Village.

43. Henchir-el-Arfaoui. Milliaires de la voie de Tunis à Agbia (XXXXI et XXXXII) (Cagnat, Explor. en Tunisie, I, p. 14 et suiv. ; C. I. L., VIII, 22 002 et suiv.).

54. TVRRIS (Henchir-el-Aouilia). Ruines assez étendues. Restes d'une tour carrée. Traces d'une enceinte et d'un fossé. Citernes. Débris de colonnes. Bornes milliaires (XIII et XIIII) (Tissot, Géogr., II, p. 319 et suiv. ; Cagnat, Explor. en Tunisie, I, p. 13 ; C. I. L., VIII, 10056, 21, 992 et suiv.).

66. Bassin rectangulaire de 4m,50. Sur l'un des grands côtés, le mur interrompu figure une porte encadrée par deux colonnes.

69. Henchir-el-Hamada. Ruine assez étendue. Murs, citernes, débris de colonnes.

72. Henchir-Guennara. Ruines étendues ; alignements de fûts de colonnes, aqueduc alimentant un système de citernes accolées.

77. ... THIBVLI (Henchir-Menngoub). Ruines d'un bourg. Traces de murs en grosses pierres dessinant trois plates-formes superposées. Inscription (C. I. L., 14766 et suiv.).

79. Henchir-el-Baharine (Chouhoud-el-Batal). Ruines assez étendues. Quelques grandes constructions ruinées où ont été trouvées plusieurs statues. Grandes citernes voûtées à trois compartiments de 20 mètres de long, alimentées par un aqueduc (Bull. arch. du Comité, 1889, p. 132 ; 1894, p. 277 ; La Blanchère et Gauckler, Catalogue du musée Alaoui, série C, n°s 27 et 28, p. 51 et n° 36, p. 52 ; C. IL., VIII, p. 1440).

82. CHIDIBBIA [MVN. CHIDIBBIENSE] (Slouguia). Citernes, pans de murs, nombreux vestiges antiques employés dans les constructions du village arabe (Guérin, Voy. arch., II, p. 167 ; Tissot, Géogr., II, p. 331 et suiv. ; C. I. L., VIII, p. 166, 937, 1447).

94. Henchir-el-Hadj-Saïd. Groupe de ruines étendu. Meules et plateaux de moulins. Auges. Citernes.

100. Henchir-el-Gassaa. Fondations de grandes enceintes, Conduites et citernes. Fontaine.

103. Henchir-Sidi-Barka. Ruines étendues. Vastes citernes. Un peu au Sud, pont-barrage sur l'Oued-Tabia.

106. Au sud de ce point, Bir-ed-Douaïk. Inscriptions. Milliaire. Cf. Bull. arch. du Comité ; Procès verbaux, Juin 1901, p. VII (L).

112. Henchir-Krour-Nouar. Deux groupes de ruines. Citernes assez nombreuses. Inscription. (Bull. arch. du Comité ; Procès verbaux, Juin 1901, p. V).

116. Sidi-Abdallah. La colline est criblée de citernes de toutes formes et de toutes dimensions.

117 et 120. VALLIS [COLONIA VALLITANA] (Sidi-Mediene). Grande enceinte byzantine sur le plateau. Au centre de la ville, temple (peut-être le Capitole). A l'extrémité Sud-Est des ruines, monument considérable. Dans un faubourg, de l'autre côté de l'Oued, grande enceinte (Guérin, Voy. arch., II, p. 176 et suiv. ; Tissot, Géogr., Il, p. 439 et suiv., C. I. L., VIII, p. 160, 937, 1437 ; Gauckler, Bull. arch. du Comité, 1897, p. 394, et suiv. ; Gagnat et Gauckler, Mon. histor. de la Tunisie, I, p. 137 ; cf. pl. XXXVIII).

132. Restes d'un château d'eau en fort blocage. Citernes étagées. Mur-barrage sur le ruisseau.

134. Henchir-ben-Hebara. Vestiges étendus. Pierres de gros appareil. Citernes. Inscriptions. Naissance de l'aqueduc de Sidi-Mediene.

169. MVN. SEPTIM (Henchir-Debbik). Ruine importante. Temple avec portique de marbre, au sommet de Ia ville. Citernes. Thermes. Restes d'enceintes byzantines. (Cagnat, Nouvelles explorations, 1). 129 ; C. I. L., VIII, p. 1439 ; Gauckler, Bull. arch. du Comité, 1897, p. 397 ; Cagnat et Gauckler, Mon. histor. de la Tunisie, I, p. 23, 117, 118).

183. Ruine assez importante. Débris de porte monumentale. Colonnes. Nombreuses substructions. Inscriptions.

185. Henchir-Ouled-Mansour. Ruines assez étendues. Puits, citernes.

187. Henchir-Kechba. Restes de constructions. Milliaire (LVIII).

189. Ruines assez étendues. Inscription.

190. Henchir-Flifel. Pierres taillées. Milliaires (LVIII).

192. Sidi-Sahbi. Ruines très étendues, au sommet d'une colline ; traces de grands monuments, citernes. M. le lieutenant Péan y place la station de AD ATTICILLE.

193. Sidi-Amara. Bourg antique ; quelques enceintes de pierres ; aucun édifice n'est resté debout. Tissot y place Ia station d'AD ATTICILLE. Milliaires (Tissot, Géogr., II, p. 443 ; C. I. L., VIII, 22018 et suiv.).

194. Bir-Abadelia. Ruines d'enceinte carrée. Nombreux fuis de colonnes. Fragment d'un milliaire.

196. Henchir-Sidi-Nadji. Restes de constructions. Puits et citernes. Colonnes et chapiteaux.

219. CIVITAS..... IANA (Henchir-el-Halouani ou Henchir-Sidi-Djabeur). Ruines très étendues. Vestiges d un mur d'enceinte avec porte bastionnée. Fort byzantin. Citernes. Edifice rectangulaire. Inscription (Bull. arch. du Comité ; Procès verbaux ; Juin 1901, p. VIII).