Connexion
NABEUL

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XXXIX

Megazoom Image Viewer

   Les renseignements relatifs aux ruines comprises dans cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les capitaines Touboulic et Corniot, les lieutenants Martinez, Corbières, Delaunay et Roget.


 

25. Henchir-el-Haddad. Ruines assez étendues.

52. Aïn-Nadja. Traces d'une enceinte.

57. Restes d'un barrage.

58. Restes de l'aqueduc de Kourba.

61. CVRVBIS [col. IVLIA] (Kourba). Alimenté par un aqueduc dont les traces se voient sur plusieurs kilomètres (voir n° 58). Tombeau dans le roc au sud de la ville, sur la colline nommée Makta-Hasin-bou-Maza (Guérin, Voyage archéologique, II, p. 241 et suiv. ; Tissot, Géographie comparée de la province romaine d'Afrique, II, p. 134 et 809 ; C. I. L., VIII, p. 127 et 1282.)

63. Henchir-el-Touibi. Restes d'un retranchement carré d'un relief de deux à trois mètres.

id. Bir-el-Kahia. Puits sans eau en grosses pierres de taille bien ajustées.

97. Aïn-bou-Djafar. Traces d'un barrage.

100. Restes d'un aqueduc.

127. Menzel-Roumi. Ruines d'un établissement agricole ; pierres de grand appareil.

128. Ruines analogues.

144. VIN A [MVN. AVRELIVM] (Henchir-el-Maden). Grandes ruines. Vestiges d'amphithéâtre (Guérin, Voy. arch., II, p. 264 ; Tissot, Géogr., II, p. 128 ; C. I. L., VIII, p. 123 et 1281.)

146. Ruine de forme carrée en pierres de grand appareil.

153. Traces de l'aqueduc qui amenait à Neapolis les eaux de Bir-en-Naouara et de Aïn-el-Faouara. A ce dernier endroit, restes d'un bassin antique.

165. Ksar (Gasseur) -el-Kerba. Ruine carrée sur une éminence.

171. Anciennes carrières avec grands tombeaux creusés dans le roc. Ruines éparses d'une petite ville (Guérin, Voy. arch., II, p. 245).

183. NEAPOLIS [COL. IVLIA] (Nabeul-Kedim). La ville antique s'élevait au bord de la mer entre l'Oued-Sohil, l'Oued-Srir et la route de Nabeul à Hammamet. Traces d'une jetée. Ruines très effacées ensevelies sous les sables (Guérin, Voy. arch., II, p. 246 ; Tissot, Géogr., II, p. 133 ; C. I. L., VIII, p. 125).