Connexion
OUDNA

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XXVIII

Megazoom Image Viewer

OUDNA [1]


Les renseignements relatifs aux ruines comprises dans cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les capitaines Corniot, Geoffrion, Touboulic et Toussaint, les lieutenants Corbières, Delaunay, Martinez et Roget.

Ils ont été complétés par :

 M. Gauckler, Inspecteur du service des Antiquités de la Régence de Tunis, et M. Sadoux, Inspecteur adjoint.


8. Henchir-Fedja. Grande ruine. Inscriptions inédites.

10. Inscriptions funéraires inédites.

11. Tumulus de six mètres de hauteur formé de pierres disposées en escalier et obliquement.

22. MEDELI ? [PAGVS MERCVRIALIS VETERANORVM MEDELITANORVM] (Henchir-Menkoub). Petit bourg dont les ruines sont indistinctes. Chapiteau. A côté, restes de la voie romaine qui joignait Thuburbo Majus à lnuca. (Tissot, Géographie comparée de l'Afrique romaine, II, p. 591 et 592.)

42. THIMIDA REGIA (Sidi Ali-es-Sedfini). Ruines peu apparentes, (Tissot, Géogr., II, p. 590 ; C. I. L., VIII, p. 111.)

48. VTHINA [COLONIA VTHINENSIS] (Oudna). Grandes ruines (Voir sur la planche annexée, le plan dressé par M. le capitaine Driant) :

A : Citadelle de 52 mètres de long sur 27 mètres de large. Sous la plate-forme existent deux étages de grandes salles assez ruinées. Le plan en a été dressé par M. Sadoux.

B. : Amphithéâtre de 96 mètres de long sur 81 mètres de large.

C. : Théâtre dont le diamètre mesure 40 mètres.

D : Citernes publiques longues de 37 mètres et larges chacune de 4 mètres 50. Elles sont au nombre de sept juxtaposées, qui communiquent entre elles par des ouvertures larges de 2 mètres. Une huitième est ménagée perpendiculairement aux précédentes. Le plan en a été dressé par M. Sadoux.

E : Annexe des grandes citernes.

E' : Citernes.

F : Puits romain.

G : Piliers d'aqueduc.

H : Petites citernes, longues de 65 mètres et larges de 23 mètres. (Plan dressé par M. Sadoux.)

I : Monument à trois absides (basilique).

J : Monument indéterminé : porte et abside.

K : Basilique avec crypte circulaire.

L : Pieds droits d'un arc de triomphe.

M : Villa romaine à mosaïques.

M' : Autre villa (Gauckler, Catalogue des objets entrés au Musée Alaoui en 1892, p. 2.)

N : Basilique ?

O : Pont.

P : Dolmens ?

Q : Basilique.

R : Petit édifice bien conservé.

S : Thermes ?

T : Citernes particulières.

V : Bains particuliers ?...

X : Puits et citernes.

(Guérin, Voyage archéologique, II, p. 282; Tissot, Géogr., II, p. 565; C. I. L., VIII, p. 112 et 1276; Doublet, Musée d'Alger, p. 97 et pl. XVII.)

49. Porte, entourée de ruines.

54. Djebel-Moraba. Établissement important. Restes d'un grand monument voûté et d'un autre bâtiment rectangulaire mesurant 20 mètres sur 11.

Insérer fig.

Citernes, dont l'une est parfaitement conservée (28 mètres de long sur 17 de large) ; les voûtes en sont soutenues par 15 piliers de 1m,50. Grosses colonnes cannelées avec chapiteaux appartenant à un temple.

55. Constructions antiques élevées de pierres empruntées à des édifices plus anciens. Inscriptions employées comme matériaux.

56. Henchir-Guennara. Vestiges de maisons. Inscriptions (Bulletin archéologique du Comité, 1891, p. 193 ; C. I. L., VIII, p. 1436.)

62. Traces de réservoir et conduites d'eau.

75. SVTVNVRCA [civitas svtvnvrcensis] (Henchir Aïn-el-Askeur). Grande ruine. Au point Ie plus élevé, vaste construction (enceinte militaire) ; nombreux débris d'architecture : colonnes, corniches, chapiteaux. Inscriptions.

76. ........ [MVNICIPIVM AVRELIVM] (Henchir Bou-Cha ou Fraxi). Grande ruine. Vaste réservoir d'eau bâti en blocage au nord-ouest de la ruine. Plusieurs enceintes fortifiées ; sur le point Ie plus élevé, construction en gros blocs (Guérin, Voy. arch., I, p. 431 et suiv. ; Tissot, Géogr., II, p. 692 ; Cagnat, Nouvelles explorations en Tunisie, p. 5 ; C. I. L., VIII, p. 103 et 1271.)

120. Ruines d'un fort bâti de pierres empruntées à des constructions antérieures.

127. Henchir Aïn-el-Kebira. Ruines assez étendues.

128. Mausolée ruiné.

132. Henchir Sidi-bou-Douib. Ruines d'un bourg ; Ies rues sont encore visibles.

136. Henchir Bab-Khaled. Ruines étendues autour d'une carrière de marbre, exploitée à I'époque romaine. Porte monumentale (aujourd'hui détruite). Barrage, bassin de décantation, citernes. Petit temple avec inscriptions. (Guérin, Voy. arch., II, p. 286. Communication de M. Toutain.)

145. Aïn-Safsaf. Ruines très étendues. Fûts de colonnes, citernes, restes de forteresse sur le sommet d'un mamelon. Inscriptions (C. I. L., VIII, p. 1279.)

149. Enceinte carrée.

155. Ruines d'un bâtiment carré en pierres de taille.

156. Ruines très étendues sur un plateau au nord de l'Oued-Kasseroun. Traces de maisons et de rues ; quelques colonnes.

162. Traces d'enceinte carrée.

163. Ruines d'un poste, au débouché de l'Oued-el-Bled.

168. Citerne bien conservée et restes d'aqueducs.

172. GIVFI [MVNICIPIVM AVRELIVM ALEXANDRIANVM AVGVSTVM MAGNVM GIVFITANVM] (Henchir Bir-Mecherka). Ruines d'une ville importante, assez effacées. Vestiges d'une enceinte longue de 38 mètres et large de 27. (Guérin, Voy. arch., Il, p. 374 ; Tissot, Géogr., II, p. 594 ; Poinssot, Bulletin des Antiquités africaines, 1883, p. 324 ; C. I. L., VIII, p. 108 et suiv. : cf. p. 1278 et suiv.).

175. Henchir-Khemissa. Bourg dépendant de Giufi. Inscriptions (Bull. arch. du Comité, 1891, p. 193).

176. Henchir-Djebana ou El-Gaït. Restes d'une forteresse sur un mamelon ; c'est une double enceinte dont Ia plus grande a 58 mètres de côté. En avant des faces est et sud, traces d'un fossé de 7 mètres de large.

178. Henchir-Chemmame. Ruines étendues. Traces d'une enceinte ; citernes, débris de colonnes, chapiteaux.

182. Henchir-Sidi-es-Sakri. Ruines étendues.

189-190. Henchir-Bou-Zid ou Simindja. Ruines étendues. Guérin conjecture que ce pourrait être l'oppidum Simingitanum des listes épiscopales (Guérin, Voy. arch., II, p. 289 et suiv.).

197. Henchir-Bir-el-Aceki. Grandes pierres taillées, encore debout.

203. Ruines étendues auprès d'un puits. Colonnes, porte, enceinte.

205. Ruines de poste militaire.

207. Ruines d'un édifice de forme circulaire, mesurant encore 2 mètres de haut, avec une porte très basse.

209. Henchir-Ksiba. Ruines assez étendues d'une exploitation agricole. Colonnes.

 

CITADELLE (A); PETITES CITERNES (H); GRANDES CITERNES (D)
SALLE BASSE DE LA CITADELLE (A); VUE INTÉRIEURE DES GRANDES CITERNES (D)


Note


[1] Sur cette feuille on trouve des vestiges nombreux et grandioses de l'aqueduc de Zaghouan à Carthage, qui a été utilisé en partie de nos jours pour l'adduction des eaux à Tunis et à la Goulette (Guérin, Voy. arch., II, p. 278 et suiv., Caillai, Revue archéol., 1873 [xxvi], p. 292 et suivantes.