Connexion
PORTO-FARINA

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille VII

Megazoom Image Viewer

Les renseignements relatifs aux ruines comprises dans cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les capitaines Corniot, Soulié, les lieutenants Tantot, Thiébaut.


 

3. Ain-el-Khima. Pan de mur de 7m de hauteur environ.

6. Deux puits de forme quadrangulaire, bien conservés.

8. Bir-Guenich. Puits de forme quadrangulaire qui sert encore aujourd'hui.

21. VZALIS [COL. VZALITANA] (El-Alia). Ruines utilisées pour la construction du village moderne (Guérin, Voyage archéologique dans la régence de Tunis, II, p. 18 ; Delattre, Comptes rendus de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1888, p. 22 ; C. I. L., VIII, p. 1390).

39. Ruines de maison importante.

41. Porto-Farina. Guérin (Voy. arch., II, p. 16) et Tissot (Géographie comparée de l'Afrique romaine, 1, p. 557 et p. 88) placent à cet endroit le mouillage punique de Rusucmona et les Castra Laelia de I'époque romaine.

57. Henchir-Abdallah. Nombreuses pierres taillées ; deux chambres voûtées.

68. Vestiges de maison ; pan de mur haut de 5m environ.

78. Id.

82. MEMBRONE ? (Sidi-Ahmed-bou-Farès). Nombreuses pierres taillées ; chambres voûtées ; maison conservée en partie. (Guérin, Voy. arch., II, p. 12 ; Tissot, Géogr., II, p. 85).

84. Vestiges d'un barrage.

99. Ruines de maison avec traces de mur et caves voûtées ; mur debout avec portes et fenêtres.

102, 105, 106, 107, 120, 121, 122, 123, 124, 127, 130, 144. Restes de l'aqueduc qui alimentait d'eau la ville d'Utique ; à la traversée de l'Oued-Hanaia (106), on voit encore douze arches, dont six bien conservées.

148. VTIKA [COL. IVL. AEL. HADRIANA. AVG. VTIKA] (Henchir-bou-Chateur). Grandes ruines qui s'étendent sur une colline allongée et se continuent au pied dans la plaine (nous avons reproduit au dos le plan d'Utique, dressé par M. Caillat et publié par M. de Sainte-Marie, Mission à Carthage, p. 41[1]).

I. Port militaire ; au centre les ruines du palais amiral[2].


 

Notes


[1] Ce plan est le seul qui soit sincère. Tous les autres, surtout ceux de Daux, ne méritent pas de confiance, comme, en général, tous les renseignements que nous a donnés cet ingénieur ; nous n'en tiendrons presque aucun compte pour cette carte, dans l'impossibilité où nous sommes de faire la part de la vérité et de la fantaisie. En réalité, une étude scientifique des ruines d'Utique reste à faire.

[2] M. Cecil Torr (Rev. arch., 1894-, XXIV, p. 46 ; cf. p. 306) propose de voir dans cette ruine des thermes comme ceux de Dermèche, à Carthage.