Connexion
SIDI-BOU-ALI

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XLIX

Megazoom Image Viewer

   Les renseignements relatifs aux ruines contenues dans cette carte ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les capitaines Balland et Moreau, et les lieutenants Montagnon, Clerc et Vuillemin.

Ils ont été complétés par

M. Gauckler, directeur des Antiquités de la Tunisie.


2, 3. Henchir-Oum-Hachem. Grande enceinte rectangulaire de 100 mètres de côté. Autres cons­tructions moins importantes.

4. Tombeaux en blocage.

12. Ruines qui s'étendent en longueur sur une centaine de mètres.

35. Henchir-el-Abiod. Bourg en ruines ; grosses pierres taillées. Au sud-ouest, fortin très bien conservé ; au nord-ouest, barrage de 150 mètres de long sur 1m,50 de hauteur.

 

43. Réservoir carré de 100 mètres de côte, de 2 mètres de profondeur.

44. Réservoir d'eau de 60 mètres de côté.

45. Réservoir de mêmes dimensions.

46, 47, 48. Agglomération rurale et réservoir d'eau.

56 à 58. Champ de dolmens (Cagnat, Explorations en Tunisie, II, p. 35 et pl. XVI ; Hamy, Comptes rendus de la Société de géographie, 1887, p. 360 et Comptes rendus de l'Académie des inscriptions, 1896, p. 244.

76 à 83. Dolmens. En 77, grande citerne.

84. Alignements de murs analogues à ceux de Bordj-el-Menzel.

88. Bordj-el-Menzel. (Voir la fig. 1.).

       

1° Région située au-dessous de la ligne A, B, C, D, E, F, G.

Ruines de I'époque romaine : Aqueduc prolongé par un mur cimenté qui en est sans doute la continuation.

Construction ruinée (Henchir-el-Menzel) : murs de 3 mètres de haut avec voûtes (plan et vue ci-joints, fig. 2 et 3).

2° Région H, I, J, K, L, M, E, D, C, B.

Ruines de murs en pierre sèche. Nombreux silos.

Au centre du groupe a, b, c, d alignements de colonnes en marbre noir et rose ; sépultures d'époque arabe de chaque côté de la route.

Tous ces restes paraissent postérieurs à I'époque romaine.

 

3° Région comprise à l'extérieur de la ligne polygonale A, H, I, J, K, L, M, F, G.

Aucun vestige d'habitations ; nombreux murs sinueux, les uns formés de pierres placées de champ, le noyau étant rempli de pierrailles ; les autres, en gradins, formés de deux rangées de pierres posées à plat, entre lesquelles sont bloquées des pierrailles. (Voir la figure 4).

  

Nombreux silos ou puits (Guérin, Voy. arch., II, p. 318).

118. Chaussée romaine traversant la sebkra.

121. Cimetière : M. le capitaine Moreau y signale un tombeau avec paroi en mosaïque.

 

126. HORREA CAELIA (Hergla). Restes assez indistincts sous la ville arabe et aux alentours. Au centre de la ville, débris d'une construction circulaire en blocage de 4 mètres de hauteur. Citernes, puits. Mosaïque chrétienne. Sur le bord de la mer, magasins formant l'étage infé­rieur de maisons antiques (voir Ie croquis ci-joint, fig. 5). M. le capitaine Hannezo nous a signalé à 3 kilom. au N.-O. du village un puits où aboutissent différents souterrains dont le niveau est actuellement à 2 mètres au-dessous du sol : A, B, C, D, chambres remplies de vase desséchée ; dans la galerie C, on a trouvé une amphore ; F, H, I, S, galeries obstruées par les terres. (Guérin, Voy. arch., I, p. 85 ; Tissot, Géogr. comp. de l'Afrique, II, p. 145 ; Saladin, Rapport de mission, l, p. 2 ; C. I. L., VIII, p. 18 et 1162).

 

 

 

129. Henchir-bou-Djenah. Fortin.

130. Henchir-Sidi-Bakar. Groupe important de maisons ; chapiteaux ; colonnes.

134. Henchir-Younès. Ruines étendues ; maisons, puits.

136. Koudiat-Sisseb. Dolmens.

137. Henchir-el-Ogla. Groupe de maisons ; puits.

139. Maisons, colonnes, chapiteaux, sarcophages.

144. Henchir-bou-Kid. Dolmens entourés de leurs cercles de pierres (basinas).

147. Henchir-Dra-Djemila. Maisons avec mosaïques.

154. Henchir-Tarouna. Exploitation agricole ; fûts de colonnes, chapiteaux, citernes et puits.

158. Mur en pierres de taille formant un angle droit et ayant 530 mètres d'un côté et 180 de l'autre.

165. Ksar-Koundar. Restes d'une construction carrée.

173. Dolmens.

188. Enceinte rectangulaire de 100 mètres sur 80 mè­tres environ.

190, 191. VLISIPPIRA ( ?) (Henchir-Zembra). Restes assez effacés d'une ville romaine. (Voir le plan ci-joint).

 

1. Amphithéâtre ruiné ;

4. Construction carrée et grand mur en pierres de taille formant demi-cercle ;

5. Puits antique ;

8. Restes de voû­te ; mosaïque ;

11. Construction avec mur cimenté.

De nombreux morceaux d'architecture, en marbre blanc ou de couleur, ont été transportés à Sidi-bou-Ali. (Tissot, Géogr., II, p. 562, qui identifie dubitativement cette ruine avec Ia station d'Ulisippira ; Cagnat, Explor., II, p. 27 ; Bull. arch. du Comité, 1892, p. 486).

194. Henchir-Chabout. Maisons, hypogées, puits, citernes.

197. FVNDVS... ITANVS (Henchir-Sidi-Salah). Pierres de taille éparses (Bull. arch. du Comité, 1892, p. 485).

198. Henchir-Grannda. Restes d'une petite ville. Murs d'enceinte avec tours carrées. Peu de mor­ceaux d'architecture (Fig. 8).

199. Basinas.

200. Dolmens.

200, 201. Maisons. Nombreux tombeaux romains.

204. Maisons. Citernes. Mausolée et tombeaux divers.

 

207. Tombeaux romains.

210. Groupe de maisons.

211. Henchir-Ziba. Deux groupes de ruines. Au nord, bâtiment carré de 15 mètres de côté, autour duquel sont disposées d'autres pièces : tombeaux (II, III, IV) et chambres sépulcrales (V, VI, VII) (voir le plan). Les parois verticales et horizon­tales de ces pièces sont cou­vertes de mosaïques. Au sud, groupe de maisons.

  

213. Mausolée.

215. Mausolée pavé de mosaïque. (Voirie plan ci-joint) :

 

: couloir d'accès ;

: porte de la chambre funéraire ;

c, d, e, f, g : tombes.

222 à 240. Henchir-el-Hammam. Alignements constitués par des lits de pierres non taillées juxtaposées à la surface du sol et mesurant de 1 à 2 mètres de largeur. Dol­mens (239, 240).