Connexion
ZAOUIET MEDIENN

 Carte de l'Atlas archéolgique de la Tunisie : Feuille XVII

Megazoom Image Viewer

 


ZAOUIET MEDIENN [1]

Les renseignements relatifs aux ruines comprises clans celle carie ont été recueillis sur le terrain par :

MM. les lieutenants Burat. Duporcq, Hovart, Roger, de Saget et Soulié.


 

2. Henchir-er-Rbiba. Trois maisons juxtaposées. Établissement agricole.

3. TRISIPA [PAGVS TRISIPENSIS] (Henchir-Aïn-el-Hammam). Nombreuses ruines de construc­tions privées. Gros bourg avec une source d'eau chaude à proximité. Inscription [Bull. arch. du Comité, 1901, p. 111).

4. Henchir-Sidi-H'mad. Nombreux vestiges de maisons.

5. Maison de 12 mètres de côté, en blocage et grosses pierres de taille.

12. Beniet-Souagui. Installation agricole importante. Citernes. Pressoirs à huile.

14-17 Vestiges de constructions, avec plusieurs pressoirs à huile. Groupe d'exploitations agricoles.

18. Nombreux débris de pierres taillées ; citerne circulaire ; sarcophage creusé dans le roc.

21. Henchir-el-Mekassa. Vestiges d'une exploitation agri­cole assez importante. Pressoirs.

25. Ragoubet-en-Nouidir. Restes d'un grand édifice.

31. Ragoubet-Firhou. Deux chambres funéraires dans le roc.

32. Sidi-Ramdane. Quatre chambres funéraires dans le roc.

34. Henchir-Kef-el-Blida. Sur la plate-forme qui ter­mine la hauteur, quatre tombeaux creusés dans le roc. Ces chambres funéraires portent inté­rieurement la trace d'ornementation et des figures humaines. Dans l'une d'elles on voit une peinture figurant un bateau monté par des soldats.

35. Henchir-Zaga. Grande redoute qui gardait à I'époque byzantine la route de Béja à Tabarka (Diehl, L'Afrique byzantine, p. 211). A côté, source abondante. Chambres funéraires taillées dans le roc. Inscription (R. Gagnat, Explor. épigr. en Tunisie, II, p. 141 et pl. ; Tissot, Géogr., II, p. 306 ; C. I. L., VIII, 14451).

38. Deux chambres funéraires taillées dans le roc.

41. Bleda-Trok. Etablissement agricole.

45-47. Kasr-el-Aziz. Fortin. Ruines autour. Source d'eau chaude.

48. Henchir-Douamis-es-Slitnia. Ensemble important de ruines sur un long et étroit plateau rocheux. Restes d'un édifice qu'une inscription prouve avoir été Ie Capitole du lieu. Grandes citernes conjuguées (Bull. arch. du Comité, 1901, p. III).

56. Argoub-Bania. Chambre funéraire creusée dans le roc.

56. Djebel-Gassa. Id.

58. Djebel-Aïn-Alliga. Id.

59. Id.

61. Id.

62. Kef-el-Bled. Construction cylindrique sur un rocher isolé (Haut. 3 mètres ; diamètre : 2 mètres).

64-65. Puits de mine.

69. Djebel-Ressass. Cf. 89.

82. Sidi-Tril. Ruines de maisons. Pressoirs. Établissement agricole. A 20 mètres au Sud, chambre taillée dans le roc.

84. Établissement agricole ; pressoir.

85. Kef-Medaouar. Restes d'un fortin sur le sommet. Citerne.

86. Etablissement agricole. Pressoirs.

89. Kranguet-Kef-Tout. Mine exploitée à I'époque romaine : puits, tranchées, galeries, en partie utilisés par les ouvriers de la mine actuelle. La chaîne de collines située entre cette mine et son annexe d'Aïn-Roumi (6 kil. au Sud) porte la trace de nombreux puits : ceux d'Aïn-Roumi sur le Djebel-Resass (69) sont particulièrement profonds (ils varient entre 15 et 50 mètres).

93. Hajret-el-Bouzine. Chambre funéraire creusée dans le roc.

95. Henchir-el-Kef. Ruines étendues.

98. Henchir-el-Mrirha. Deux groupes de ruines. Au Nord, établissement agricole ; au Sud, moulin à huile avec rainure pour l'écoulement du liquide ; encastrements pour la charpente en bois (Henchir-el-Mrirha-Srira).

99. Henchir-el-Gassa. Bassin d'un moulin à huile de grandes dimensions creusé dans la roche avec une auge servant de déversoir.

101. Rhorfa-el-Alia. Deux chambres funéraires creu­sées dans le roc.

103. Henchir-er-Rhorifat. Huit chambres funéraires creusées dans le roc. Dans chacune d'elles, en face de l'ouverture, une niche au fond de la chambre (profondeur : 5 ou 10 centimètres).

107. Henchir-el-Bled. Restes de maisons, de citernes. Enceinte rectangulaire.

109. Sur une longueur d'environ 200 mètres, toute une suite de basinas.

110. Henchir-Terjba. Ruine d'un bourg. Constructions ruinées. Citernes. Inscriptions. Mosaïque ornementale.

113. Henchir-el-Guennara. Restes de pressoir.

120. Henchir-Goussa. Restes d'un gros village couvrant environ un hectare. Porte monumentale appelée « el-Gouss-mta-Ouled-Khallef » (R. Cagnat, Nouv. explor. en Tunisie, p. 112).

122. Massoudje. Carrière exploitée à I'époque romaine.

123. THVB..... [COL? IVL? THVB.....] (Menzel-el Gorchi). Petite ville qui couvre environ deux hec­tares de terrain. Inscription (R. Cagnat, Nouv. explor. en Tunisie, p. 119 ; C. I. L., VIII, p. 1407).

130. Henchir-Guerria. Restes d'une petite basilique et d'un fortin. (R. Cagnat, Nouv. explor. en Tunisie, p. 112).

132. Henchir-Rhiria. Petite ville. Nombreuses citernes, dont une à deux étages et à trois compartiments juxtaposés. Basilique de 12m,50 de long et de large, abside au fond, et chambres à droite et à gauche (R. Cagnat, Nouv. explor. en Tunisie, p. 112).

133. Henchir-Smada. Restes d'une construction (15mx12m).

138. Aïn-Sabbah. Ruine assez étendue. Gros bourg. Inscription (Bull. arch. du Comité, 1901, p. 113).

139. Aïn-Sallam. Chambre funéraire creusée dans le roc.


 

Notes


 

[1] Sur la plus grande partie de cette carte s'étendait, à I'époque romaine, le Saltus Burunitanus, vaste domaine impérial qui occupait tout le pays montagneux compris entre l'Oued-bou-Heurtma et la source de l'Oued-Béja. Cf. Tissot, Géogr. de l'Afr., II, p. 306