Musettes-mangeoires

Laoust-Chantréaux, Germaine > Auteur



ʿedila ; Asegres

Le tissage de la musette-mangeoire est en général de facture peu soignée.

Chez les Beni Mguild :

« La décoration très simple est faite de bandes alternées de dessins ras ou de motifs losangiques se détachant en blanc sur un fond de teintes naturelles ou, plus sobrement encore, de rayures de couleurs sombres, brun, beige, noir (la musette est alors appelée aʿdil, pl. iʿdlan) »[1].


[1] Chantréaux Germaine : Les tissages décorés chez les Beni Mguild, Hespéris, 1945, p. 27.



Sources de contenue-Médiatheque - SHS
CollectionArchives de la recherche
FondsFonds Germaine Laoust-Chantréaux > Le tissage et ses usages (Maroc)
Sous-fondsLe tissage et ses usages (Maroc)
Titre d'ensembleTransport
AuteurLaoust-Chantréaux, Germaine > Auteur
Date de publication1940
SupportTexte - Manuscrits
Formattext/html
CoteChantreaux-012
Mots-clésTissage de sol, Musettes, Mangeoires
Domaines d'intérêtTissage, Culture matérielle, Transport
DisciplineEthnologie
Couverture chronologiqueXXe siècle
Gestion des droitsReproduction sur demande
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/100582


Documents associés