La mosquée de Paris. Construire l’islam français et l’islam en France, 1926-1947

Davidson, Naomi > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuRevue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
AuteurDavidson, Naomi > Auteur
Numero du périodique125
Année2009
eFormattext/html
LanguesFrançais
NoteLa Mosquée de Paris et l’Institut musulman ont d’abord été conçus comme un geste pour commémorer les sacrifices des soldats coloniaux, ils allaient être construits dans l’ombre des Invalides. Mais, quelques années plus tard, c’est en plein Quartier latin que la Mosquée, temple ­à « l’islam français »., prenait place. En effet, la Mosquée a été imaginée comme incarnation de cette vision d’un islam mêlant les civilisations française et musulmane. « L’islam français » inscrit dans le modèle laïc et républicain, est utilisé comme moyen pour administrer et surveiller la population nord africaine de Paris des années 1920 et 1930. Le fait d’utiliser l’islam français comme agent intermédiaire signalait l’impossibilité aux yeux de l’État français de voir les musulmans devenir laïcs eux-mêmes. En examinant la construction de la Mosquée de Paris et des mosquées et autres sites religieux musulmans de la province des années 1940, on s’aperçoit que le corps même des bâtiments ainsi que son style architectural et décoratif servent à définir les contours souhaitables d’un islam français et un islam en France. Pendant cette période, la Mosquée de Paris et les lieux de culte provinciaux ont servi de terrain sur lequel les administrations françaises des deux côtés de la Méditerranée ont essayé de construire des visions assez différentes de la religion et des pratiques musulmanes en métropole ; et d’élaborer un appareil bureaucratique pour encadrer l’expression de l’islam en France. La tension entre l’islam français du site parisien et l’islam en France de certains sites en province est visible non seulement dans les discours et les débats qui ont entouré leur création, mais également dans les sites eux-mêmes. En métropole, comme j’espère le démontrer, la mosquée est le symbole par excellence utilisé pour essayer de définir l’islam, quelle que soit cette vision.;The Paris Mosque and the Islamic Institute projects were initially conceived to honor the sacrifices of North African soldiers and intended for construction in the shadow of the Invalides. A few years later however, the mosque – rather a temple to ‘French Islam” than a memorial – was erected at the heart of the Latin Quarter. Indeed, the Mosque was thought to be the embodiment of a vision of Islam which would combine French and Muslim civilizations. "French Islam" based on a secular and republican model, was used as a means to manage and monitor the North African population in Paris in the 1920s and 1930s. The fact that French Islam was used as an intermediary made it obvious that French authorities could not envisage the possibility of Muslim secularity.In examining the construction of the Paris Mosque as well as mosques and other provincial Muslim religious sites in the 1940s, we see that the buildings themselves as well as their architectural and decorative styles helped to define the contours of French Islam and of Islam in France. During this period, the Paris Mosque as well as the provincial sites became the ground on which French administrations on both sides of the Mediterranean tried to construct rather different visions of metropolitan Muslim religion and practices while organizing a bureaucratic mechanism for the expression of Islam in France. The tension between the “French Islam” of the Parisian site and the “Islam in France” of certain provincial sites was evident not only in the speeches and debates that surrounded their creation, but also in the sites themselves. In metropolitan France, as I demonstrate, the mosque has been the symbol par excellence for defining the many different visions of Islam.
Mots-clésMosquée de Paris, Islam de France
Domaines d'intérêtArchitecture, Architecture religieuse, Islam, Lieux de culte, Administration
Couverture chronologiqueXXe siècle
Gestion des droits© Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
URLhttp://remmm.revues.org/6246
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/37027


Documents associés