De la difficulté d'instituer un débat partagé : Le Groupement d'Intérêt Public de Réhabilitation de l'Etang de Berre

Dubois, Jérôme > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuFaire Savoirs
Titre (Périodique)Faire Savoirs
AuteurDubois, Jérôme > Auteur
Numero du périodique4
Année2004
eFormatapplication/pdf
LanguesFrançais
NoteAprès vingt ans de mobilisation associative sous l’égide des pêcheurs de l’étang, le gouvernement et les élus locaux ont décidé de lancer un plan de sauvegarde de l’étang de Berre. L’objectif affiché est de permettre à l’étang de retrouver son caractère marin par la diminution des rejets d’eau douce de la chaîne hydro-électrique de la Durance qui se termine à Saint-Chamas1. Dans le cadre de ce plan, les engagements de chacun font l’objet d’une négociation collective la plus large possible rassemblant les services de l’Etat, les collectivités locales et les différents usagers de l’étang au sein d’un Groupement d’intérêt public pour la réhabilitation de l’étang de Berre, le GIPREB, créé en 2000. Force est de constater que le groupement peine aujourd’hui à rassembler l’ensemble des intervenants et à impulser un élan nouveau aux projets de réhabilitation. La plupart des intervenants dans le débat, loin de saisir la possibilité offerte d’un travail collectif, restent prisonniers de leurs logiques d’actions traditionnelles et se positionnent toujours dans les seules arènes qu’ils maîtrisent, ce qui accentue finalement l’impression d’éclatement du débat. Trois raisons contribuent à expliquer cette situation. Premièrement, l’instauration d’une arène de débat a aussi entraîné une définition restrictive des enjeux mêmes de ce débat et de ses participants (I). Deuxièmement, cette arène de concertation a contribué à la radicalisation de ceux qui en ont été exclus et ont cherché, notamment par des voies juridiques, à rejeter ce travail de négociation (II). Troisièmement, le Gip, structure faible créée sur des bases ambiguës, ne peut lui-même mettre en oeuvre les projets qu’il élabore, les politiques de réhabilitation des milieux passant toujours par des logiques d’aménagement nationales qui échappent en grande partie aux acteurs des scènes de négociation locales (III).
Mots-clésConcertation, Débat public
DisciplineUrbanisme
Couverture chronologiqueXXe siècle
InstitutionsGroupement d'Intérêt Public de Réhabilitation de l'Etang de Berre
Gestion des droits© Faire Savoirs - AMARES, © Faire Savoirs
URLhttp://faire-savoirs.mmsh.univ-aix.fr/n/Pages/FS-4-2004-060.aspx
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/60742


Documents associés