Bahrain’s tertiary education reform : a step towards sustainable economic development

Karolak, Magdalena > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuRevue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
AuteurKarolak, Magdalena > Auteur
Numero du périodique131
Année2012
eFormattext/html
LanguesAnglais
NoteBahrain has been experiencing along with other Gulf Council Cooperation countries a rapid development of its tertiary sector of education. The 2000's were marked by a boom in education with the opening of twelve private universities in this country of roughly 1 million inhabitants. Some institutions were locally based, while others worked in affiliation with foreign based universities. It is in sharp contrast with the 1990's, when only three public universities served as centers of higher education. The reasons behind this large-scale expansion of higher education include the growth of local and expatriate population, the planned transition from oil industry to a knowledge-based economy as well as the growing role of women in the workforce. All of these factors need to be addressed in order to assure a stable social and economic development, and education is the backbone of both. This paper examines the recent initiatives undertaken in Bahrain to monitor and ensure the quality of education of cross-border educational institutions as well as that of local education providers.;À l’instar des pays du Conseil de coopération du Golfe, le Bahreïn connait un développement rapide de son secteur universitaire depuis la décennie 2000 : 12 universités privées y furent crées, dans un pays comptant près d’un million d’habitants. Quelques unes de ces institutions sont locales, alors que d’autres sont affiliées à des universités étrangères. Le contraste est important au regard de la décennie précédente, pendant laquelle seulement trois universités publiques constituaient l’enseignement supérieur bahreïni. Les raisons de cette expansion incluent la croissance de la population locale et expatriée, la transition planifiée d’une économie rentière à une économie du savoir, ainsi que l’entrée croissante des femmes sur le marché du travail. Le développement universitaire est un des moyens centraux mobilisés pour sécuriser ces développements économiques et sociaux. Cet article examine les différentes mesures prises au Bahreïn pour encadrer et assurer la qualité de ces institutions éducatives transnationales et locales.
Mots-clésInternationalisation de l’éducation, Réforme de l’enseignement supérieur, Mécanismes d’assurance-qualité
Domaines d'intérêtEnseignement
Gestion des droits© Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
URLhttp://remmm.revues.org/7665
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/36728


Documents associés