Corps d’adeptes, paroles de Dieu et visions de Saints. Pratiques rituelles masculines et féminines dans deux sanctuaires de Tunis

Boissevain, Katia > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuRevue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
AuteurBoissevain, Katia > Auteur
Numero du périodique113-114
Année2006
eFormattext/html
LanguesFrançais
NoteCet article examine les pratiques rituelles contemporaines d’hommes et de femmes qui se rendent à deux sanctuaires tunisois dédiés à Sayyida Mannûbiyya, sainte du xiiie siècle. Cette sainte ambivalente s’inscrit dans deux registres de légitimité religieuse, le soufisme lettré, à travers son affiliation à la confrérie Shâdhiliyya, et une dimension plus locale. L’une et l’autre de ces voies donnent lieu à deux types de cérémonies religieuses, la ḥaḍra des femmes avec ses danses de possession et les séances de dhikr des hommes, disciples shâdhilî-s. Pourtant, on ne peut séparer un rapport au sacré féminin qui serait particulièrement corporel d’un rapport au sacré masculin plus intellectuel. La ḥaḍra comme le dhikr engagent pleinement le corps des participants dans un dialogue avec le sacré tout en puisant leur légitimité dans des sources distinctes, la confrérie Shâdhîliyya pour le dhikr et la dimension miraculeuse de Khiḍr pour la ḥaḍra;This article examines contemporary rituals practices by men and women in two sanctuaries of Tunis dedicated to Sayyida Manûbiyya, a woman saint of the 13th century. This ambivalent saint draws her religious legitimacy from two sources, scholarly sufism on one hand, through her affiliation to the Shâdhiliyya ṭarîqa, and a more popular side of sufism on the other. Both of these open up to different religious rituals, ḥaḍra for women, with possession dances, and dhikr sessions for men, followers of the Shâdhiliyya.However, one cannot conclude that relations between the body and the sacred are gender specific, with the feminine being more body oriented, while the masculine would be more intellectual. Both ceremonies engage the body fully in a dialogue with the sacred, while they find their ligitimacy in distinct sources, the Shâdhiliyya brotherhood for the dhikr, and the miraculous dimension of Khiḍr for the ḥaḍra.
Mots-clésSanctuaires, Saint, Disciples, Adeptes, Pratiques rituelles
Domaines d'intérêtCorps, Sainteté, Rituels, Hommes, Femmes, Etudes de genre, Espace religieux
Gestion des droits© Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
URLhttp://remmm.revues.org/2976
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/36745


Documents associés