Les nouveaux intellectuels religieux saoudiens : le Wahhabisme en question

Lacroix, Stéphane > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuRevue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
AuteurLacroix, Stéphane > Auteur
Numero du périodique123
Année2008
eFormattext/html
LanguesFrançais
NoteCet article s’intéresse à ces « nouveaux intellectuels religieux » qui occupent une place prépondérante dans les débats qui agitent le royaume saoudien depuis la fin des années 1990. Depuis cette période, ils se sont, pour beaucoup, faits les porte-voix du spectaculaire repositionnement d’une partie de l’opposition islamiste saoudienne qu’a constitué l’émergence d’un mouvement « islamo-libéral » appelant à une réforme démocratique du système dans le cadre de l’islam, allant de pair avec une profonde remise en question du discours religieux wahhabite dominant. C’est ce second aspect de réforme religieuse qui nous occupera plus particulièrement ici. Nous montrerons notamment comment ces intellectuels ont fait usage d’une pluralité de modes de remise en cause du wahhabisme, qui correspondent à autant de discours de légitimation du mouvement réformiste qu’ils incarnent. Nous verrons enfin les limites de cette critique : si le pouvoir peut, en fonction de ses intérêts conjoncturels, tolérer, voire encourager, un certain degré de critique religieuse, il ne peut laisser celle-ci se muer en ce que beaucoup de ces intellectuels considèrent comme son corollaire naturel, la critique politique.
Mots-clésWahhabisme, Opposition islamiste
Domaines d'intérêtReligion, Islam politique, Conflits, Intellectuels
Gestion des droits© Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
URLhttp://remmm.revues.org/5423
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/36774


Documents associés