Acteurs et objets de procédures d’identification : les mamelouks au service des beys de Tunis (xviie - xixe siècles)

Oualdi, M’hamed > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuRevue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
AuteurOualdi, M’hamed > Auteur
Numero du périodique127
Année2010
eFormattext/html
LanguesFrançais
NoteEn prenant pour cas d’étude les mamelouks au service des beys de Tunis entre le xviie et le xixe siècle, cet article se concentre sur trois questions : le degré d’interaction entre une autorité identificatrice et ses serviteurs dans des processus de catégorisation et de distinction individuelle ; le degré d’individuation que ces pratiques révèlent et l’imposition de normes en termes d’identification administrative. Dans un premier temps, jusqu’aux années 1830-1860, les beys de Tunis parviennent à la fois à maîtriser la formation du corps mamelouk et les éléments de différenciation de ces hommes. Dans un second temps, avec les réformes administratives, les mamelouks placés à la tête de nouvelles institutions militaires et juridiques contribuent à l’extension de procédures d’identification. Mais parallèlement avec la dissolution progressive de ce corps de serviteurs, les beys ne parviennent plus à intervenir en profondeur sur les corps et les identités de leurs agents administratifs.;Focusing on the Mamluks who served the Tunisian beys between the XVIIth and the XIXth centuries, this study emphasizes three questions: to what extent did servants and masters use Mamluk categorizations and distinctions, the extent of individuation revealed by such practices and the extent of normative practices imposed for administrative purposes. Up to the 1860s, the beys succeeded in shaping the Mamluks group and in making distinctions between its members. After that period, began an era of reforms in which Mamluks at the head of the new military and judicial institutions played a greater role in the generalization and reform of the means of identification. At the same time, because of the end of slavery, the recruitment of Mamluks became impossible and the beys no longer controlled their servants' bodies and identities.
Mots-clésMamelouks, Identification administrative
Domaines d'intérêtRéforme, Anthroponymie, Identités, Administration, Empire ottoman
Couverture chronologiqueXVIIe siècle, XIXe siècle
Gestion des droits© Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
URLhttp://remmm.revues.org/6704
Permalienhttps://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/36844


Documents associés