« Cent dromadaires et quelques arrangements » Notes sur la diya (prix du sang) et son application actuelle au Soudan et en Algérie

Hounet, Yazid Ben > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuRevue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
AuteurHounet, Yazid Ben > Auteur
Numero du périodique131
Année2012
eFormattext/html
LanguesFrançais
NoteCet article porte sur les fondements et raisons de l’application actuelle de la diya (prix du sang), et de ses modalités, dans deux contextes distincts : le Soudan et l’Algérie. Il s’agira ici d’éclairer les invariants et spécificités de son usage actuel, et ainsi de proposer quelques pistes de réflexion sur les cultures et pratiques de réconciliation dans les deux pays retenus. L’objectif de cet article est de rendre compte des contours actuels de la diya selon qu’elle est inscrite (Soudan) ou non (Algérie) dans le droit pénal étatique. On mettra ainsi en exergue certaines conceptions locales du crime et de la réconciliation, la part du droit islamique et de la coutume (‘ûrf), ainsi que les arrangements pragmatiques propres aux contextes étudiés, en particulier concernant l’évaluation des montants monétaires de la diya, les formes d’homicides pouvant faire l’objet d’une compensation et les responsabilités en matière de compensation.
Mots-clésRéconciliation, Prix du sang
Domaines d'intérêtDroit, Criminalité, Honneur, Conflits, Violence, Islam
Gestion des droits© Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
URLhttp://remmm.revues.org/7695
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/36989


Documents associés