Le voile en Tunisie. De la réalisation de soi à la résistance passive

Salem, Maryam Ben > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuRevue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
AuteurSalem, Maryam Ben > Auteur
Numero du périodique128
Année2010
eFormattext/html
LanguesFrançais
NoteL’examen de la recrudescence du port du voile islamique en Tunisie permet d’observer un ensemble de croyances et de pratiques qui sous-tendent un processus d’affirmation de soi en tant que femme et constituent le fondement d’une « idéologie » de contestation de l’ordre social et politique. Considérer que ces pratiques relèvent d’une forme de féminisme peut sembler dissonant pour deux raisons : la prédominance du paradigme subordination/patriarcat dans les gender studies, et l’absence de la dimension militante proprement dite. Pour dépasser cet obstacle, je privilégierai une démarche compréhensive permettant de voir de quelle manière et dans quelles conditions le voile est devenu l’emblème de l’émancipation de la femme par rapport à la subordination masculine tout en étant le vecteur d’une nouvelle forme de conservatisme social. L’intérêt sera aussi porté sur les processus d’interactions complexes par le biais desquels sont développées des techniques d’auto-valorisation et d’auto-exclusion qui distinguent la femme voilée et l’aident par conséquent à surmonter les difficultés à faire accepter une pratique disqualifiée socialement et interdite par les autorités.;Through a study of the rebirth of the Islamic veil-wearing tradition in Tunisia we identified a set of beliefs and practices that lie beneath a process of female self-affirmation and are the basis of an "ideology" of protest against social and political order. Considering these practices as a form of feminism may seem incoherent for two reasons: the dominance of the subordination / patriarchy paradigm in gender studies, and the absence of activism as such. To overcome this obstacle, I have used a comprehensive approach to determine how and under what conditions the veil has become the symbol of women's emancipation in relation to male subordination while at the same time expressing a new form of social conservatism. My article also focuses on the complex interaction processes used to develop techniques of self-worth and self-exclusion that characterize veiled women and therefore help to overcome the difficulty in having a practice socially disqualified and prohibited by the authorities accepted.
Mots-clésVoile islamique, Développement personnel, Résistance passive
Domaines d'intérêtFéminisme, Etudes de genre, Résistance, Islam
Gestion des droits© Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
URLhttp://remmm.revues.org/6840
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/37001


Documents associés