Entre ciel et terre : la montagne dans l’imaginaire littéraire arabe médiéval

Balda-Tillier, Monica > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuRevue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
AuteurBalda-Tillier, Monica > Auteur
Numero du périodique135
Année2014
eFormattext/html
LanguesFrançais
NoteCet article reconstruit l’image de la montagne et de ces habitants dans l’imaginaire littéraire arabe médiéval en se fondant sur trois types de textes littéraires. Il s’agit, en premier lieu, de récits de voyages, comme la Riḥla d’Ibn Ǧubayr (m. 614/1217), la Riḥla d’Ibn Baṭṭūṭa (m. 770/1369), et de dictionnaires géographiques, comme le Aṯār al-bilād wa-aḫbār al ʿibād d’al-Qazwīnī (m. 681/1283). La troisième catégorie, plus hybride, comprend des traités d’amour et d’autres ouvrages généraux d’adab. De ces textes se dégage tout d’abord l’image de la montagne comme d’un endroit qui conserve intacte la mémoire de l’histoire religieuse. Deuxièmement, les phénomènes exceptionnels qui sont décrits comme ayant lieu dans la montagne représentent pour les fidèles une preuve visible et tangible de la présence divine à ces endroits. Enfin, les hommes qui trouvent refuge dans la montagne sont en général des marginaux qui ont été exclus ou qui se sont volontairement retirés du commerce avec les hommes, afin d’être plus proches de Dieu. En conclusion, la montagne apparaît dans l’imaginaire littéraire arabe médiéval comme endroit d’exception, que Dieu a choisi pour y manifester de façon particulière les signes « tangibles » de sa présence sur terre.;This article deals with the image of the mountain and its inhabitants in the Arabic literary imaginary based on three different kinds of sources: travel accounts, like the Riḥla of Ibn Jubayr (d. 614/1217) and the Riḥla of Ibn Baṭṭūṭa (d. 770/1369), geographical dictionaries such as Athār al-bilād wa-akhbār al-ʿibād by al-Qazwīnī (m. 681/1283), and the third category includes love treatises and general works of adab. First of all, these texts show the mountain as a place where religious historical memories are kept unchanged throughout the centuries. Secondly, the exceptional phenomena that are described as taking place in the mountain are considered by Muslims to be tangible proof of the divine presence in those locations. Finally, inhabitants of the mountains are generally presented as marginal people seeking a refuge from human persecution or simply choosing to live on the margins of society to be closer to God. In the medieval literary imaginary, the mountain appears then as an exceptional place chosen by God to reveal tangible signs of his presence on earth.
Mots-clésDieu, Phénomènes extraordinaires, Signes, Marginaux, Imaginaire littéraire arabe médiéval, Montagne
Domaines d'intérêtAmour
Gestion des droits© Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
URLhttp://remmm.revues.org/8704
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/37021


Documents associés