Le corporatisme agrarien au Maroc. La trajectoire de l’Union marocaine de l’agriculture

Desrues, Thierry > Auteur



Url externeVoir le document
Sources de contenuRevue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM)
AuteurDesrues, Thierry > Auteur
Numero du périodique111-112
Année2006
eFormattext/html
LanguesFrançais
NoteLe secteur agricole a joué un rôle très important au Maroc durant le long règne d’Hassan II. La politique agricole a reflété les rapports de forces politiques et la capacité des élites agricoles alliées au Trône pour influencer les processus de décision. Cependant, les orientations traditionnelles de cette politique ont été remises en cause, depuis la fin des années quatre-vingt, par la libéralisation du commerce international et les contraintes financières du pays. Dans cet article, nous proposons d’apporter des éléments d’information sur l’évolution de cette politique et l’articulation des intérêts agricoles à travers le prisme de la trajectoire de l’Union Marocaine de l’Agriculture (UMA). Cette organisation professionnelle a prétendu, depuis sa constitution en 1958, au monopole de la représentation des intérêts des agriculteurs marocains, et donc du monde rural. Ce faisant, l’UMA a longtemps joué le rôle d’un véritable lobby agraire au sein des différentes institutions du royaume. Cependant, elle semble avoir perdu sa fonctionnalité à la fin des années quatre-vingt-dix, son rôle et son avenir étant depuis lors entourés d’incertitude.
Mots-clésCorporatisme, Elite agricole
Domaines d'intérêtAgriculture, Elites, Politique agricole, Echanges, Politique (Le), Organisations professionnelles
InstitutionsUnion marocaine de l’agriculture
PersonnesHassan II
Gestion des droits© Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée
URLhttp://remmm.revues.org/2874
Permalienhttp://cinumed.mmsh.univ-aix.fr/idurl/1/37051


Documents associés