Précédent
Suivant

Arsène Roux (1893-1971)

Arsène Roux (1893-1971)

Né le 5 février 1893, Arsène Roux, linguiste berbérisant et arabisant, est originaire de la Drôme (France). En 1903, A. Roux arrive à l’âge de 10 ans en Algérie avec sa famille, de modestes agriculteurs, qui s’installe alors à Canrobert (Oum el-Bouaghi) au sud de Constantine. À 18 ans (1911), il exerce en tant qu’instituteur avant de partir, deux ans plus tard, au Maroc sous protectorat français. Il y enseignera à l’école française de Casablanca puis à l’école musulmane de Salé.
Appelé au service militaire (1913-1919), il occupera la fonction d’interprète civil au Moyen-Atlas avant d’être détaché en tant que professeur d’arabe à l’école militaire de Meknès (1919-1921) puis au collège de cette même ville (1921-1927).
Entre 1919 et 1926, A. Roux, alliant expérience de terrain et études, obtiendra successivement les diplômes de berbère de l’Institut des hautes études marocaines (IHEM, Rabat) et d’arabe maghrébin et littéral de l’École nationale des langues orientales vivantes (Langues O’, Paris) et l’agrégation d’arabe.
Fort de ses titres universitaires, il se destina à la formation, l’enseignement et la recherche. Il exerça plusieurs fonctions : professeur d’arabe à l’école militaire puis au collège de Meknès, chargé des cours publics de berbère (Azrou), directeur du collège d’Azrou qu’il avait créé, puis celui de Moulay Youssef à Rabat.
Il occupa par la suite diverses responsabilités administratives : directeur d’études, chargé de la direction des Études de dialectologie berbère à l’IHEM jusqu’à son retour en France en 1956, puis en dernier lieu le poste d’inspecteur principal de l’enseignement de l’arabe des lycées et collèges au Maroc et en France. 


Accéder au Fonds